NICO & co … pêcheurs du Monde …

… gone fishing …

Ca pourrait être fantastique !

Vigicrue_Gave.pngLes coups du soir sur le Gave de Pau pourraient vraiment être fantastiques en ce moment, … mais c’est sans compter sur les coups de vannes criminels qui font varier le niveau de la rivière de plus de 30 cm !!! en quelques minutes. Je n’arrive pas à  comprendre comment une telle amplitude de variation est possible, de quel(s) ouvrage(s) cela provient, ni qui pilote ce saccage. Il faut imaginer ce que ces variations representent comme volume d’eau qui déboule comme un tsunami et qui se retire à  la même vitesse laissant plusieurs mètres de berge au sec sans laisser aucune chance aux larves prises au piège.

C’est vraiment une honte, sans parler du danger que ces coups de vannes violents representent pour les pêcheurs qui s’aventurent sur les ilôts.
Sur le graphe ci dessous, le niveau du Gave passe de 0,6 m à  0,9 m en moins de 30 min, et se vide aussi vite tel une baignoire dont une main sournoise aurait retiré la bonde de fond, et ce phénomène se répète plusieurs fois par jour perturbant le comportement des truites ou anéantissant parfois le coup du soir.

Vigicrue_Gave.png

Et pourtant la pêche pourrait être fantastique sans cette aberration qui n’a pas l’air de déranger beaucoup de monde. L’eau est magnifique et les éclosions de sedges sont massives déclenchant l’activité de nombreuses truites dont quelques beaux spécimens … entre deux coups de vanne. Quelle frustration.

Voici donc quelques poissons piqués ces derniers jours durant les trop courtes périodes de stabilité entre deux cycles de remplissage / vidange de la rivière !

Vendredi 29 Juin après une semaine de privation pour cause de séjour à  Paris:

IMGP2451.JPG

Lundi 2 Juillet,

Retour sur le plat de l’ouverture. Magnifiques couleurs et délicieuse fraicheur du soir. Ambiance Montanesque y compris les moustiques. Niveau à  0,8 légèrement trop haut pour la partie aval si prometteuse. On pique 3 poissons chancun, rien d’énorme, la plus belle à  37 sur sedge parachute dans la pénombre, comme sur le flat de earthquake lake sur la Madison.

IMGP2464.JPG

IMGP2460.JPG

IMGP2462.JPG

Mardi 3 Juillet,

Le Gave se vide sous nos yeux alors que les poissons commençaient à  se mettre en poste. Un beau poisson tardif piqué sur un sedge parachute dans la pénombre d’une berge encombrée me sauve de la bredouille

IMGP2470.JPG

IMGP2469.JPG

Mercredi 4 Juillet,

Le Gave est bas, un beau 0,7 parfait pour l’aval du plat de l’ouverture. L’action se déclenche brusquement vers 21h le long d’un roncier sur la rive opposée. 4 ou 5 gros poissons se mettent à  table sur quelques mètres de berge et me gratifient de somptieux head and tail. Enorme spectacle. Je décide d’attaquer par le poisson le plus en aval afin d’essayer de preserver mes chances et de ne pas caler les autres en amont. Le sedge parachute est ma mouche du moment. Le pompon blanc est aspiré au 3eme passage. Je rate la belle au ferrage. Rien n’est calé au dessus et les head and tail continuent. Le 2eme poisson est piqué mais rapidement décroché. Je suis maintenant sur le poisson le plus en amont, à  priori la plus grosse. Ca monte sans problème et la sensation lourde et massive au ferrage est caractéristique. C’est un léviathan du Gave !! Par contre ce n’est décidement pas mon soir. Après une petite ballade toute en puissance, ma pointe explose sur un rush un peu plus appuyé. Erreur de débutant, je n’avais pas changé ma pointe depuis plusieurs jours.

Il est 21h30, la baignoire se vide brusquement, les gobages stoppent immédiatement. La fête est finie. Merci EDF.

Et pour finir cet article quelques clichés de notre dernière session mulet de Lundi au pays basque avec ce spéciment impréssionant piqué et combatu par Romain. Quelles belles babines !!
IMGP2454.JPG

IMGP2456.JPG

IMGP2452.JPG

Et Louis toujours aussi efficace au ferrage

IMGP2458.JPG


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Laisser un commentaire