NICO & co … pêcheurs du Monde …

… gone fishing …

Crunch sur le Gave de Pau

Brown_51_cm_sur_CdC_March_Brown.JPGMars est le meilleur mois pour la pêche en sèche sur le Gave. Mais après 10 ans d’expatriation j’avais oublié à  quel point c’est vrai. Eaux basses et claires, et des mouches, pleins de mouches, des olives et des march browns, qui dérivent en ordre serré entre 13 et 16 heure, faisant sortir les belles farios du Gave.

C’est donc l’ouverture, la première sur le gave depuis de nombreuses années. Le folklore est toujours le même, les paniers en osier sont de sortie, du monde partout depuis l’aube ou la veille au soir, feux de camp, surfcasting dans les grands gouffres, des asticoteurs avec leur sac autour du coup, les viandards qui cherchent les trous dans lesquels les APPMA ont laché des arcs et les ex fines gachettes qui ne peuvent résister à  arpenter les berges du gave en tenant tous les 100 m le même discours : <<Il n’y a plus de truite, il n’y a plus que des barbeaux, je faisais des cartons avant. je n’ai même pas pris ma carte cette année>>. Parfait. Ne change rien. Un prédateur de moins.
Et comme par miracle, tout ce gentil petit monde laisse la place vers midi après un replis stratégique vers les coffres de voiture. La bierre et le pinard auront raison de leur motivation. La place est libre pour l’éclosion tant attendue. La foire est terminée pour toute la saison (c’est un mystère, à  croire que la plupart de ces tartarins ne pêchent que le jour de l’ouverture). Les moucheurs investissent les lisses. Beaucoup trop sont aussi équipés de ce satané panier en osier, résistance bien franchouillarde d’une autre époque.
Après plusieurs hésitations et postes occupés nous décidons d’un replis stratégique un peu tardif, alors que l’éclosion bat déjà  son plein depuis plus d’une heure, sur un grand lisse que j’ai beaucoup pêché il y a quelques années. Un grand terrain de jeu pour nous tout seul. Les conditions ne sont pas optimales. Grand soleil, 1030 mb et un foutu petit vent de Nord Est un peu froid. Il y a des mouches mais les gobages sont sporadiques.
Rom s’attaque à  un rond discret mais la belle ne tient pas le poste. Je repère du coin de l’oeil, le 6eme sens du moucheur, une anomalie de surface qui attire mon attention. C’est en plein millieu de la rivière dans une zone légèrement pertubée. Je m’approche et confirme l’anomalie. C’est bien un gobage, d’une discrétion incroyable. 3/4 aval, à  ma main pour former une belle boucle amont avec ma soie, le CdC passe impécablement. Aspiration, premier ferrage de la saison. Démarrage, retour dans les pieds, grand mou et démarrge aval, backing dehord, jump. C’est un gros fish, calibre Montana. Je descend avec elle alors qu’elle enchaine les sauts. Super spectacle. Je rejoins Romain une centaine de mètre en aval pour une mise dans la raquette apres plusieurs minutes d’un rude combat. C’est un superbe mâle de 51 cm – 20 inches ! Le 103 BL sans ardillon est délicatement piqué sur le coté et la remise à  l’eau est faite dans les règles de l’art. Cool pour le 1er poisson de la saison 2012.

Brown_51_cm_sur_CdC_March_Brown.JPG

IMGP2092.JPG

IMGP2101.JPG

IMGP2096.JPG

IMGP2099.JPG

Il est 15h30 et l’éclosion est maintenant terminée.

Dimanche 11 Mars, jour de Crunch,

on est au bord l’eau à  12h30 avec Romain, remonté comme une pendule pour faire sa première truite à  la mouche de l’année. On décide de retourner sur le même lisse mais de rentrer dans l’eau un peu plus en aval afin de ne pas caler les potentiels poissons en poste. Bonne option mais pas suffisant. Alors que l’on s’apprête a rejoindre la rivière, à  nos pieds, dans 10 cm d’eau cristalline un magnifique head and tail se déclenche. Arrêt immédiat, replis stratégique. Observation. Des olives dérivent déjà  le long de la berge et ce sont 2 ou 3 poissons qui sont en postes dont la première apperçue qui fait partie de la catégorie 50+. Incroyable, magique, la couche d’eau couvre à  peine leur dos. Romain descend en aval et rentre dans l’eau pour se positionner. Il attaque en revers pour pouvoir poser courbe. C’est la plus grosse qui prend son CdC. Ferrage, piquée. Une furie, elle lui sort toute la soie et les 3/4 du backing en quelques secondes en rushant vers l’amont contre le courant. Un véritable camion. Romain commence à  récupérer du backing en remontant vers le poisson. La suite ce passe moins bien. C’est une casse au noeud de mouche qui clôture l’action. Dommage. C’était du très lourd.
L’éclosion est génée par un vent de nord un peu froid. D’autres poissons gobent mais trop sporadiquement pour bien les localiser sur l’immense lisse. Il faut attendre que le nombre de mouches augmente. Romain repère 3 autres poissons. Cette fois l’action ira à  son terme. C’est une belle 38 cm qui se rend à  la raquette.

IMGP2105.JPG

IMGP2107.JPG

On décide de descendre plus bas dans une zone mieux orientée par rapport au vent. Bonne pioche. Le gave, au grès des crues hivernales, c’est modifié. Ce qui était avant un grand courant puissant c’est transformé en un grand lisse peu profond bordé sur l’autre rive par une magnifique veine d’eau plus calme passant le long de la végétation. Le rêve. L’éclosion ici est beaucoup plus intense et c’est sans surprise qu’un magnifique gobage, bien gras, se déclenche au pied d’un gros roncier. Je m’avance et traverse le lisse pour me positionner. Coup facile, la truite prend dans le seam. 2eme passage, aspiration, ferrage. Et c’est encore un magnifique mâle de 46/47 cm, avec une grosse tête et un corps un peu maigre en cette sortie d’hiver.

IMGP2109.JPG

IMGP2110.JPG

IMGP2113.JPG

C’est au tour de Romain d’attaquer 2 autres poissons qui sont en poste dans la même veine d’eau un peu plus en amont. Bingo, ferrée. Même calibre mais poisson perdu avant la mise dans le filet.

Le gave en Mars c’est bon, des bons gros gobages sur des lisses de rêve, des olives et march browns en quantité qui font sortir les gros poissons. Et tout ça en bas de la maison.

La France à  perdu contre les Anglais, 24 à  22. C’était jour de crunch.


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

2 thoughts on “Crunch sur le Gave de Pau”

  1. ROSSI Nathalie dit :

    Hello Niacolo,tu n’as rien perdu de ton panache et de tes belles valeurs et quels beaux enfants !!! cette passion partagée extraordinaire vive les belles familles!Bravo!!! j’espère que tu donneras de tes nouvelles à  ta veille copine. Bisous

  2. Guy dit :

    Bravo les Carles,

    Et dire que pendant ce temps, avec mes potes Philippe et Gérard (dit Ratatouille), on a fait choux blanc sur l’Ossau. Des éclosions de rêve, mais pas vu un gobage …
    J’enrage ici en Angola, à  bientôt
    Amicalement
    Guy

Laisser un commentaire